Environnement
Reviser le permis de conduire
Accueil
Votre avis sur cette page

Environnement

1

Piétons

Les piétons partagent notre environnement. Ce sont des usagers vulnérables qui peuvent parfois être indécis voire même imprévisibles (personnes âgées, enfants, etc.).

Lorsqu'un piéton s'engage sur la chaussée, celui ci doit attirer particulièrement votre attention.

Nous avons coutume de dire qu'un piéton est toujours prioritaire, or celui-ci n'est réellement prioritaire que sur un passage piéton lorsque le feu est rouge, sur un passage piéton non régi par des feux tricolores, mais en aucun cas vous ne devrez céder le passage à un piéton souhaitant s'engager en dehors de ces deux cas.

En effet, si le véhicule derrière vous vous dépasse, celui-ci percutera le piéton ne s'attendant pas à sa présence sur la chaussée.

Notez tout de même la nuance : un piéton engagé sur la chaussée, vous le laissez passer. Un piéton souhaitant s'engager en dehors d'un passage piéton, vous ne le laissez pas passer.

Pour dépasser un piéton en agglomération vous devrez laisser 1 m, hors agglomération vous devrez laisser 1 m 50.

La signalisation spécifique aux piétons est la suivante :

Les obligations du piéton

Si le Code de la route impose aux automobilistes de respecter les piétons, il ne confère pas à ces dernier tous les droits. En effet, le piéton doit traverser dans les passages prévus à son intention, à condition qu'il en existe à moins de 50 mètres.

Les piétons ne doivent traverser la chaussée qu'après s'être assurés qu'ils pouvaient le faire en fonction de la visibilité, de la distance et de la vitesse des véhicules ainsi que de la couleur des feux de signalisation. Le feu rouge pour les piétons interdit toute traversée.

Leur circulation sur autoroute est interdite. Toutefois, les conducteurs d'un véhicule en panne peuvent marcher sur la bande d'arrêt d'urgence. En ce cas d'incident, le conducteur doit mettre ses feux de détresse, sortir du c&oquot;té droit du véhicule et passer de l'autre c&oquot;té de la glissière afin de marcher jusqu'à la prochaine borne téléphonique (une borne est présente tous les 2 kms).

Le cas particulier de l'enfant piéton

Face à la circulation, un enfant ne réagit pas comme un adulte. Il appartient donc à l'adulte de lui apprendre à modifier son comportement et à connaître les dangers de la rue.

L'enfant met en général 3 à 4 secondes à distinguer un véhicule à l'arrêt d'un véhicule en mouvement. Une demi-seconde suffit en revanche à l'adulte.

Son champ visuel est limité. Sa petite taille l'empêche de voir par-dessus les voitures et le cache des automobilistes.Il ne reconnaît pas les signaux sonores du danger.

Il convient donc de lui faire emprunter les passages destinés aux piétons et de lui apprendre la signalisation tricolore. Il est nécessaire, dans tous les cas, de le faire descendre de voiture du c&oquot;té trottoir.

La nuit, les enfants ne voient les phares des voitures qu'à quelques dizaines de mètres. Il est par conséquent nécessaire de leur faire porter un brassard réfléchissant.

2

Les animaux

Plus imprévisibles que les piétons, les animaux. Qu'ils soient domestiques ou sauvages, ils peuvent surgir sur la chaussée à n'importe quel moment. Pensez à adapter votre allure aux endroits indiqués.

Lorsque vous passez à proximité, ne klaxonnez pas et pensez à ralentir.

La signalisation spécifique aux animaux est la suivante :

3

Les deux-roues

Les deux-roues sont des véhicules vulnérables à stabilité réduite. Ce sont les véhicules les plus sujets aux accidents dans le parc automobile routier. Pour les dépasser, vous devez respecter au minimum 1 m en agglomération, et 1 m 50 hors agglomération.

4

Le poids lourds

Les poids-lourds sont des véhicules particuliers qui ont une insertion difficile du fait de leur poids et de leur encombrement important. Leur visibilité est limitée à l'arrière et les angles morts sont nombreux. De par leur gabarit, leur dépassement est difficile. Lors d'un changement de direction d'un poids-lourds, prenez garde à ne pas vous engager sur l'un des deux côtés ; laissez le faire sa manoeuvre car souvent ils sont obligés de se déporter au préalable avant de tourner : par exemple un véhicule qui voudra tourner à droite se déportera à gauche afin de pouvoir laisser suffisamment de place à sa remorque.

Il en est de même pour les virages à gauche.

5

Les bus

Tout comme les poids-lourds, les bus sont des véhicules lourds et encombrants et leur visibilité est réduite. En agglomération vous devez leur céder le passage afin qu'ils puissent se réinsérer dans la circulation. Vous devez également leur faciliter le passage en cas de croisement difficile ; en effet les bus doivent respecter des horaires.

Les voies de bus sont réservées uniquement aux transport en commun. Vous ne devez pas les emprunter.

Un arrêt de bus autorise la circulation mais interdit l'arrêt et le stationnement sur les zébras jaune.

Il peut arriver dans certaines intersections que des feux spécifiques s'adressent aux bus. Dans ce cas vous n'êtes pas concerné par ce feu tricolore.

6

Les véhicules particuliers

les tramways

En général, un tramway se dépasse par la droite. Le dépassement d'un tramway à l'arrêt est interdit pendant la descente et la montée des voyageurs.

Les véhicules lents

Un véhicule lent est signalé par des feux jaune orange clignotant. Il s'agit la plupart du temps d'engin agricole, de véhicule de nettoyage de voirie, de ramassage d'ordures ménagères. Vous devez toujours les croiser et les dépasser avec précaution. Bien que leur vitesse soit réduite, vous ne devez pas contrevenir à une signalisation et encore moins au marquage au sol.

7

Les véhicules prioritaires

En règle générale, vous devez leur céder le passage lorsqu'ils utilisent leurs avertisseurs sonores et lumineux. La démarche à suivre est de ralentir ou de vous arrêter ou encore de leur faciliter le passage. Les véhicules prioritaires sont les suivants : les véhicules de police de gendarmerie ou des douanes, les véhicules de pompiers, le SAMU ou le SMUR.

8

Les véhicules non prioritaires

Les véhicules non prioritaires sont des véhicules d'intervention urgente mais ne rentrant pas dans la catégorie des véhicules prioritaires. La démarche à suivre est de leur faciliter le passage lorsqu'ils utilisent leur avertisseur sonore et lumineux.

Les véhicules non prioritaires sont les ambulances, les véhicules de gaz et d'électricité de secours. Ils utilisent leurs avertisseurs sonores et lumineux de couleur bleue ou oranger.

9

Les numéros d'urgence

Les numéros d'urgence sont les suivants :

  • le 112 d'un téléphone portable
  • le 15 d'un téléphone fixe pour joindre le SAMU ou de SMUR
  • le 18 pour les pompiers
  • le 17 pour la police ou la gendarmerie
10

Points importants

Que ce soit en ville ou hors agglomération, nous devons tenir compte de notre environnement.

Il est important de prendre conscience que des véhicules plus lents ou plus rapides circulent dans notre espace, que des véhicules plus gros ou plus petits peuvent surprendre et que des piétons ou des animaux ne connaissant pas le code de la route peuvent surgir de n'importe où à n'importe quel moment.

En ayant conscience de ces différents dangers, adaptez votre allure afin d'être le meilleur producteur possible.